Aux portes du désert de Judée…

Trop de lumière pour mon objectif… et pour démoraliser.
Trop de chaleur pour marcher pieds nus… et pour les chausser…
Trop de sel pour nager… et pour pas flotter!
Trop de soleil pour me déshydrater… et pour pas brûler.
Trop de verdure pour être déserté… et pour pas exalter!
Trop de beauté pour fermer les yeux et pour s’ennuyer.
Trop de souvenirs pour oublier et pour pas regretter…!

Tenho saudades de cette journée de vacances pendant laquelle j’ai visité Qumran, revu la mer Morte et découvert les trésors de la réserve naturelle d’Ein Gedi

Alors pour accompagner ces crève-coeurs photos, je n’ai rien trouvé de mieux que cette espèce de poème médiocre et quelques liens pour palier à mon manque d’expression.

Ossayad

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s